Nouveautés au CEA

Ceci est pour informer que le Cercle d’échecs d’Aylmer s’est procuré grâce aux commanditaires de l’équipement pour le club. Le nouveau conseil d’administration du cercle a décidé d’acheter cinq horloges et six échiquiers en vinyle pour les membres. Ce nouvel équipement contribuera à créer un inventaire plus professionnel et plus pratique pour de futurs tournois. Aussi, le Cercle d’échecs d’Aylmer vous annonce en primeur que le Cercle a sa propre bibliothèque de livres. Un joueur pourra consulter un ouvrage au coût minime de trois dollars par mois.
Après avoir fait une demande légitime auprès de la LÉO expliquant qu’’il y avait un manque d’équipement et que j’avais un solde à zéro en juin et en expliquant que la situation était critique pour notre club. Le conseil d’administration n’a eu aucune empathie envers notre club, je suis de l’avis que ce manque de solidarité témoigne d’une mauvaise volonté de leur part. De plus, on m’a informé que le Club Caïssa et le Club de Gatineau n’existaient plus depuis longtemps en juin. À mon avis, je trouve que ce surplus aurait pu servir à aider le cercle sans compter que ce surplus provenait de la LÉO sous la direction de Marcel Laurin. Maintenant, j’ai la tribune pour m’exprimer et informer les membres et leur donner l’heure juste. Je crois qu’il est primordial que tout club d’échecs fasse preuve de solidarité envers les membres. À l’avenir, il est temps que la LÉO change de paradigme pour aider les clubs satellites en région pour favoriser et encourager l’intérêt du jeu. En plus de ça, la LÉO a un surplus d’argent. Il reste à savoir qu’adviendra-t-il de cet argent? Comment sera-t-il dépensé et servira à quoi? Empiler ou encourager les clubs satellites pour attirer davantage de nouveaux joueurs. Aussi, la LÉO a une proximité avec le Cercle d’échecs de Hull. J’admets que cette proximité me dérange. La LÉO, selon moi, devrait être indépendante pour aider les clubs en région, soit financièrement, soit en ressources humaines. Ainsi, la ligue aurait plus de temps pour s’occuper des tournois et de la LSE.
Pour terminer, j’invite les gens à venir nous visiter et exprimer leurs idées.

Denis Lemieux, B.A.A.
Président du CEA