Le beau malaise

J’aurais apprécié que le président de la LEO vienne nous voir au Club pour soutenir et encourager les joueurs et même participer aux activités échiquiennes du Cercle. J’ai remarqué cette année que personne du conseil de la LÉO a participé aux activités du Club sauf Jocelyn Rioux. De mon côté, j’ai participé à un tournoi de semi-rapide de six rondes aux CEH (2 soirées) .
Le 28 novembre dernier, je mentionnais que la LÉO démontrait un manque d’empathie envers moi à cause de mon article dans lequel je mentionnais leur manque de solidarité ainsi que d’une mauvaise volonté de leur part. Le site de Matoutaouais avait un onglet en bleu nous permettant d’avoir plus de visibilité fut retiré à cause de mes commentaires. Le conseil de l’administration a voté à l’unanimité de supprimer toute visibilité des activités échiquiennes du CEA. On aurait permis à nouveau la visibilité du Club à condition que je retire l’article du 28 novembre. Certaines personnes m’ont confié qu’on avait dit des propos désobligeants envers mon égard. J’admets qu’aussitôt que je dis des commentaires donnant suite à des demandes d’argent et de matériel auprès de la LÉO, on tente de me museler et de m’ignorer. J’ai parlé à deux directeurs de la ligue pendant la saison et après maintes tentatives, j’ai reçu aucun retour d’appel à mes demandes (voilà le beau malaise existant entre la LÉO et moi-même). J’aurais pu comprendre le refus de la LÉO si leur position financière avait été précaire ce qui n’est pas le cas vu que le budget de la LÉO est de l7,659.04$. Il me semble qu’octroyer un montant de 1,000$ aurait été un geste de solidarité et qui n’aurait eu aucun impact sur leur budget financier. De plus, la ligue a pour mandat de promouvoir le jeu d’échecs en région. Quelle contradiction! Selon l’article 5 de la LÉO qui est de promouvoir et de développer le jeu d’échecs dans la région. La LÉO n’organise aucune activité, aucun tournoi d’envergure depuis plusieurs années. Hélas, les faits ne mentent pas et beaucoup de personnes se questionnent sur le montant accumulé et comment l’argent sera dépensé. Ce n’est pas parce que la majorité des membres du conseil de la LÉO perçoivent et choisissent leurs décisions fondées sur une manière de penser que nous devons l’adopter. Il est vrai que la vérité peut déranger certaines personnes et je suis de l’opinion que malgré mes commentaires que j’ai écrits soulèvent un malaise chez le gens mais j’ai droit à mon opinion. Par contre, au final, la saison du CEA s’est très bien déroulée et nous souhaitons d’autres saisons comme celle-ci.
Ceci dit, je termine en vous souhaitant un bel été et beaucoup de soleil.

Denis Lemieux, B.A.A
Président du CA